Les travaux de l’assemblée générale de la fédération camerounaise de football qui ont eu lieu le weekend dernier à Douala. Au terme de ces travaux, nous avons recueilli les impressions de Geremi Sorel Ndjitap le président du Syndicat National des footballeurs du Cameroun qui a pris part à cette assemblée générale.

Quels sont vos impressions au terme de ces travaux ?

Je suis une personne heureuse au terme de cette assemblée au regard des résolutions qui adoptées concernant mes membres. Ce qui est quelque chose d’assez spéciale parce que nous luttons depuis longtemps pour améliorer les choses. Le championnat doit être relancé. Maintenant est-ce que j’ai le droit de parler du budget de la Fédération ? Je ne pense pas. Donc je me réserve sur ce point. Je pense que  je ne peux que parler de mes membres.

Au sujet des résolutions prises au cours de cette assemblée générale notamment la dissolution de la ligue de football professionnel.

Alors est-ce que j’ai le droit de donner mon avis ? En tant que observateur je pense que ça été une décision prise unanimement. Et ma préoccupation c’était de savoir est-ce que la que ligue a été dissolue ? Puisque je sais que ça fait partie des recommandations de la FIFA. Mais j’ai eu l’information qu’il y aura plutôt une autre dénomination. C’est la ligue professionnelle qui a été dissoute. Mais ça ne veut pas dire que la ligue n’existera plus. Je pense que ça été mal débattu mais j’ai eu des éclaircissements à propos.  Donc je suis plutôt tranquille.

En tant que président du syndicat des footballeurs, un message à l’endroit des footballeurs qui vont prendre part  à la nouvelle saison qui démarre le 15 octobre 2022.

Tout simplement qu’ils se préparent bien. Qu’ils n’hésitent pas de venir voir le Synafoc pour les accompagner pour ceux qui n’ont pas des agents. Parce que vous savez très bien que la plupart des jeunes footballeurs ne savent pas interpréter les contrats. Et nous nous sommes là pour les accompagner    avant qu’ils ne signent leur contrat. S’ils n’ont pas des agents, nous sommes disponibles et qu’ils sachent que c’est gratuit.

Au sujet de l’implication du Synafoc dans la réévaluation du statut du footballeur camerounais avec notamment un appui de 48 millions pour les clubs d’Elite ONE et TWO.

Je profiterais de cette occasion pour féliciter et encourager la fédération pour cet élan. Parce que ce sont des subventions qui iront à l’endroit de nos membres. Et nous allons veiller. Nous allons veiller  à ce que cela aille à nos membres. Et ce sont des subventions. C’est un appui pour leur salaire. Donc nous allons veiller déjà pour ces subventions-là. Et maintenant le contrat vous savez que c’est notre droit de représenter, de défendre les droits, les intérêts de nos membres si ces droits-là ne sont pas respectés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici