Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une politique d’élargissement de l’assiette fiscale contenue dans la loi de finance 2023.

La disposition de la loi de finance 2023 contenue dans l’article 547, acte le passage du timbre fiscal de 1000 à 1500 FCFA à partir de janvier de l’année prochaine. La réforme suscite d’ores et déjà des agitations au sein de l’opinion publique majoritairement concentré sur la Coupe du monde au Qatar à laquelle participe les Lions indomptables.  « Pendant que nous sommes concentrés au Qatar, l’Assemblée Nationale nous fait ça durement avec l’augmentation des impôts! Quand on sortira de l’euphorie du Mondial, on retrouvera la réalité de la pression fiscale tous azimuts! On est foutus ! », Critique l’analyste politique Dr David Eboutou sur sa page Facebook.

Cette modification n’est pas la seule contenue dans la loi de finance 2023. Selon le constat effectué par la rédaction de la Voix des Jeunes, le droit de mutation du titre foncier en cas de vente passe à 4%, le certificat de propriété à 25 000FCFA. Pour ce qui est de la pré-notation judiciaire, elle passe  à  250 000 FCFA tandis que la taxe à l’impôt sur le riz passe de 5% à 10%. Après une fin d’année 2022 marquée par une inflation généralisée sur le marché, 2023 ne s’annonce pas sous d’heureux auspices pour les citoyens camerounais aux revenus peu conséquents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici