Le président rwandais Paul Kagame a affirmé mercredi son homologue de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, d’exploiter une crise violente dans l’est de son pays pour retarder les élections.

Les combats dans l’est de la RDC entre les forces gouvernementales et les rebelles du M23 (Mouvement du 23 Mars), une ancienne rébellion tutsi, ont exacerbé les tensions avec le Rwanda voisin, que la RDC accuse d’encourager la milice. Kigali nie toute implication.

Les pourparlers entre les deux pays en Angola la semaine dernière ont abouti à un cessez-le-feu qui semble tenir depuis plusieurs jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici