Featured

Coopération : signature de l’Accord-Cadre entre le Cameroun et l’Algérie dans le domaine des transports et de la météorologie

Suite au TRES HAUT ACCORD de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, le Ministre des Transports du Cameroun, Monsieur Jean Ernest Masséna NGALLÈ BIBÉHÈ a signé le 15 mai 2023 en Algérie à l’hôtel EL AURASSI d’Alger, avec son homologue Algérien M. Youcef CHERFA, un Accord-cadre de coopération entre le Cameroun et l’Algérie dans le domaine des transports et de la météorologie.

Cet accord repose sur une base d’intérêt mutuel, dans le respect de la législation et de la réglementation en vigueur dans les deux pays, et participe également à la consolidation des liens entre le Cameroun et l’Algérie. Les domaines de coopération visés portent entre autres sur l’encouragement de l’établissement d’une coopération entre les instituts de recherche et de formation des deux pays dans le domaine des transports et de la météorologie; la définition des programmes de recherche communs; l’échange d’expériences et d’expertises entre les structures de régulation et de supervision, notamment dans les domaines aérien et maritime; l’organisation de stages de formation au profit des étudiants et stagiaires des deux pays dans les établissements publics; la mise en place d’un cadre juridique pouvant renforcer les échanges entre les deux pays, notamment dans les domaines des transports aérien et maritime.  Cet Accord-cadre vient à cet effet consolider et renforcer les relations diplomatiques entre le Cameroun et l’Algérie. Par ailleurs, il s’inscrit en droite ligne de la politique de diversification des partenaires chères à Monsieur le Président de la République, Son Excellence PAUL BIYA.

En prélude à la cérémonie de signature proprement dite de cet accord, le Ministre algérien a accordé une audience à son homologue camerounais, et des travaux techniques se sont tenus entre les experts des deux pays sous la coordination des deux membres du Gouvernement. Ces échanges ont porté sur les domaines du transport aérien, maritime, ferroviaire, routier et de la météorologie. Il s’est agi, pour les deux pays, de faire un état des lieux et de présenter les axes de coopération à développer dans ces différents domaines.

Des discussions se sont également tenues entre les responsables de Camair-Co et Air-Algerie dans la perspective de la conclusion d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la maintenance des aéronefs, de la formation, de relation commerciale pour un partenariat gagnant/gagnant.

La suite du programme de la journée a été marquée par les visites des ateliers de maintenance des aéronefs de la Compagnie aérienne Air Algérie où le Ministre des Transports a pu apprécier le savoir-faire Algérien à travers, entre autres, les ateliers de pneumatique, de test des moteurs, et d’assemblage des moteurs d’avions, et ce pour divers types d’aéronefs notamment Boeing 737 et Airbus A330. L’organisme de maintenance de Air Algérie dispose également d’agréments de l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (EASA).

Le Ministre des Transports du Cameroun a également visité l’Office National de la Météorologie, structure autonome en charge de la fourniture des services météorologiques en Algérie. Outre les calculateurs, le Centre de données, et les salles des prévisions pour lesquelles des présentations techniques ont été faites au Ministre des Transports, un point d’honneur a été donné à la présentation d’une innovation algérienne à savoir la fabrication d’un marégraphe à haute fréquence de mesure qui permet de lire de manière automatique et visuelle le niveau de la mer par rapport à un quai. Le Ministre des Transports a été édifié sur le modèle de financement de l’Office National de la Météorologie, qui compte 1029 employés et génère ses propres ressources financières.

Le séjour de la délégation camerounaise s’est poursuivie le 16 mai 2023 avec la visite du Port d’Alger et de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime.

S’agissant de la visite du Port d’Alger, elle a été marquée par : une présentation vidéo des performances du Groupe SERPORT qui est une entité composée de dix entreprises portuaires chargées de l’exploitation des ports ; une présentation du centre de formation BMT qui est doté des simulateurs modernes et est dédié à la formation aux métiers des conducteurs de portiques de quai, des grues mobiles portuaires et des portiques sur pneumatiques ; une présentation de l’APCS (Algerian Port Community System) qui est une plate-forme communautaire portuaire d’échanges de données numériques ; et la visite du navire spécialisé dans le transport des passagers. Dans le cadre de cette visite le Ministre des Transports a eu droit à un tour en mer au bord d’un remorqueur, en toute sécurité.

L’Ecole Nationale Supérieure Maritime visitée par le Ministre des Transports a été créée depuis 1976. Elle a déjà délivré environ 5372 diplômes parmi lesquels 5078 Ingénieurs d’Etat dont un Camerounais, 200 PGS et 94 formations qualifiantes. La Délégation a pu visiter au sein de cette école, des laboratoires, des salles de simulations, des salles de cours et un centre de certification des métiers maritimes et portuaires.

Cette dernière journée s’est achevée par un dîner offert au Ministre des Transports par le patronat Algérien.

Redigé par:

Epiphanie Gueyop

Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez

Espace annonceur

Les Plus commentés

Hadj 2018 : Paul Biya fait un geste aux pèlerins
Douala: Serge Espoir Matomba muselé par le maire de Douala IV
Cameroun: Samuel Dieudonné Ivaha Diboua s’oppose aux actes de délinquances
Grand dialogue national: le passage mémorable des ex-combattants séparatistes

Articles qui pourraient vous plaire

Rechercher ...

Téléchargez notre application For you Media Africa dès maintenant

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des technologies telles que les cookies pour stocker et/ou accéder aux informations relatives à l’appareil. Nous le faisons pour améliorer l’expérience de navigation et afficher des publicités personnalisées. Le fait de consentir à ces technologies nous permettra de traiter des données telles que le comportement de navigation ou des identifiants uniques sur ce site. Le fait de ne pas consentir ou de retirer son consentement peut avoir des conséquences négatives sur certaines caractéristiques et fonctions.